Le mycélium, l’alternative au plastique.

30/06/2021

mycélium champignon ecovative design
mycélium champignon ecovative design
mycélium champignon ecovative design

Un emballage dérivé de mycélium, champignons compostables et biodégradables.

C’est en regardant des champignons pousser sur des copeaux de bois qu'Eben Bayer et Gavin Mcintyre ont trouvé une méthode pour remplacer les plastiques expansés fabriqués à base de pétrole.

 

Le mycélium, qu’est-ce que c’est ?

C’est un réseau filament permettant au champignon de se rependre, ce qui lui permet de coloniser les sols en 5 à 7 jours.
Afin de s’assurer que le champignon ne contient aucun allergène et aucune bactérie, la matière est déshydratée et cuite pour ensuite être utilisée sainement. 
Le résultat ? Ce biomatériau est décrit comme solide, comparable à la résistance du plastique et dégradable très rapidement (entre 45 et 180 jours).

 

La concrétisation du projet

Alors qu’aujourd’hui 40 % du plastique est utilisé pour des emballages à usage unique, Eben Bayer et Gavin Mcintyre ont créé une alternative d’emballage eco-friendly à base de mycélium, appelée EcoCradle.
C’est en 2006, aux USA, que les deux entrepreneurs ont déposé le brevet pour ce nouveau type d’emballage. Ils créeront ensuite leur société : Ecovative Design.
Ecovatice Design est aujourd’hui une entreprise internationale. Elle fournit des emballages à base de mycélium à des entreprises qui tend à des valeurs plus éco-responsables telles qu'IKEA ou Dell.
La société propose désormais une gamme de produits plus élargie comportant l’isolation de vêtements ou encore la mousse résistante pour chaussures.

 

Crédit 📸